Psy & Co Developpement | Accompagnement individuel et collectif
566
page-template-default,page,page-id-566,page-child,parent-pageid-569,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Accompagnement individuel et collectif

De la détection à l’accompagnement des Hauts Potentiels Intellectuels (HPI) et Emotionnels (HPE)

Enfants / Adolescents / Adultes

Programme CARE – Psychologie positive

Psychologie positive

 

Les émotions positives ouvrent la conscience et permettent le développement des ressources.

 

La psychologie positive est une science qui s’intéresse et qui s’oppose à notre fonctionnement habituel. Le modèle psychologique d’antan s’intéressait davantage aux pathologies qu’aux forces des patients.

La psychologie positive, elle, s’intéresse aux forces et préfère parler de vulnérabilités que de faiblesses humaines. La vulnérabilité c’est l’acceptation de notre limite humaine, de nos émotions et la capacité à de choisir ce que nous décidons d’en faire.

Accepter sa tristesse, sa colère, sa temporalité, et ce qu’elles expriment. Être à l’écoute de ce qu’elles révèlent comme besoins non satisfaits non re-connus : c’est-à-dire connus et dont on peut faire un retour.

 

Elle se penche aussi sur l’action : créer et s’orienter vers l’avenir en répondant à la question “ comment ? ” plutôt que de se pencher sur le passé et la question du “ pourquoi ? ”. Enfin, elle fait en sorte de rendre la psychologie accessible à tous, afin que leur vie soit agréable et épanouissante en s’intéressant à leurs talents et à leurs ressources. Partir du plein pour attirer le plein.

 

Cette science a permis de mesurer plusieurs formes de bonheur comme les émotions positives, le sens des choses ou encore la focalisation. La question est alors, est ce que la psychologie positive permet-elle de rendre les gens heureux ?

Il existe selon Martin Seligman, père de psychologie positive, trois types de “ vie heureuse ”.

La première est la “ vie agréable ”. Dans cette vie, nous cherchons à avoir le plus de plaisir, d’émotions possibles et nous apprenons à les amplifier en savourant la pleine conscience. Cependant, l’inconvénient est l’habitude. Nous nous habituons aux émotions positives, au boost que cela nous procure. La première cuillère de glace à la vanille est toujours équivalente à un 100% d’extase, tandis que la 6ème …

Le deuxième type de vie est la “ bonne vie ”. La “bonne vie” consiste en l’engagement : dans son travail, son couple, ses amis, sa famille, ses loisirs. Lorsque nous sommes engagés dans une tâche, nous travaillons sur notre capacité de focalisation. C’est la notion de “ flow ” : être dans le moment présent en étant tellement concentré que nous sommes en transe intemporelle. Le plaisir lui est primitif, tandis que le flow est un moment où on ne ressent plus rien (exemple : capacité de fusion avec la musique). Afin de parvenir à ce style de vie là, il est essentiel de connaître ses points forts. Ainsi, vous pouvez réorganiser votre vie en fonction de vos forces afin de parvenir à des moments de flow.

Enfin, le dernier style de vie est la “ vie pleine de sens ”. Trouver du sens consiste à identifier ses points forts et à les utiliser pour une cause qui vous transcende. Le plaisir devient important s’il y a de l’engagement et du sens. Et le plaisir a des effets positifs sur la santé.

 

Ainsi, un accompagnement à travers la psychologie positive permet de mettre en valeur vos forces et de vous aider à créer des stratégies et une vie en accord avec vous-même.

Pour plus d’informations sur les notions de forces, nous pouvons échanger ensemble.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib