Psy & Co Developpement | Psychométrie
561
page-template-default,page,page-id-561,page-child,parent-pageid-569,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Détection et évaluation

De la détection et à l’accompagnement des Hauts Potentiels Intellectuels (HPI) et Emotionnels (HPE)

Enfants / Adolescents / Adultes

Méthode des tests

Haute Potentialité 

 

 

Qu’est-ce que l’intelligence ?

 

« C’est faire des liens, se saisir du monde (de manière perceptive). Les liens entre la sensibilité (à travers les sens) et la capacité de faire du lien avec sa réflexion sur le monde, en fonction de ce qu’on a appris. Plus l’intelligence est élevée (perceptive et cognitive) plus on se pose des questions et donc plus on doute, on remet en question, on demande de réponses absolues. Mais chaque réponse est un nouveau point de départ pour de nouvelles questions (« Plus on sait, moins on en sait » -Socrate). Il faut savoir que plus on a une intensité de penser, plus on doute du monde et de soi. D’où les questionnements existentiels qui émergent. Il y a une part lumineuse et une part plus sombre du doute et du questionnement. Saisir le moindre murmure du fonctionnement du monde, cela peut générer et entretenir des peurs et des angoisses. L’objectif est alors de retrouver une flexibilité dans le fonctionnement, d’aller chercher des ressources de notre passé et de notre présent « pour pouvoir danser dans le monde »

 

Jeanne Siaud-Facchin

 

Il existe deux formes d’intelligence : l’intelligence cristallisée et l’intelligence fluide.

 

L’intelligence cristallisée concerne le langage, les connaissances générales acquise par expériences, les apprentissages et l’acculturation.

L’intelligence fluide est la capacité de raisonnement.

WISC-V

Afin de diagnostiquer un haut potentiel chez un enfant, c’est le WISC-V qui est utilisé afin de calculer le Quotient Intellectuel.

 

Le bilan se déroule en trois temps.

 

  • Un premier rendez-vous pour l’anamnèse, connaître l’histoire du patient (son histoire, ses antécédents médicaux…).
  • Ensuite, à un deuxième rendez-vous, c’est la passation du test. Cette dernière peut se dérouler sur plusieurs entretiens afin de ne pas brusquer l’enfant dans la réussite de son test. On ne mesure pas directement un potentiel mais les compétences qui se manifestent de manière mesurable sous la forme de performances. Le potentiel est calculé grâce à une échelle totale permettant de représenter l’aptitude intellectuelle générale à travers des indices principaux qui rendent compte de la façon dont l’enfant développe chacune des grandes fonctions cognitives ainsi que des indices complémentaires qui étayent la compréhension de la performance de l’enfant. Ainsi, des tests sont passés par l’enfant à travers différentes étapes comme des reproductions de figures géométriques, des exercices de mémoire numérique et lexicale …
  • Enfin, le dernier rendez-vous consiste au bilan, le rendu des résultats.

 

Un accompagnement est évidemment proposé afin de créer ensemble des stratégies adaptées pour mieux appréhender et vivre avec son environnement.

 

Le WISC-V se compose de plusieurs indices dont les principaux sont :

  • L’indice de compréhension verbale : connaissances acquises, pensée conceptuelle et raisonnement verbal (Similitudes, Vocabulaire, Information, Compréhension)
  • L’indice visuo-spatial : traitement des informations visuo-spatiales, attention, intégration visuo-motrice (Cubes, Puzzles Visuels)
  • L’indice de raisonnement fluide : résolution de problèmes nouveaux ne nécessitant pas de connaissances préalables (Matrices, Balances, Arithmétique)
  • L’indice de mémoire de travail : mémoire de travail visuo-spatiale, mise en jeu dans tout raisonnement (Mémoire des chiffres, Mémoire des images, Séquence lettres-chiffres)
  • L’indice de vitesse de traitement : rapidité et précision, mémoire visuelle à court terme, flexibilité cognitive dans la prise de décision. (Code, Symboles, Barrages)

Ces indices permettent de calculer l’échelle totale de quotient intellectuel à travers des épreuves de cubes, d’informations, de matrice, de symbolique, de reconnaissances d’images et de similitudes. Ce quotient sera calculé en fonction de la courbe de Gauss, représentant la loi normale. La moyenne sera de 100, la déficience intellectuelle de 70 et le haut potentiel de 130.

WAIS-IV

Pour les adultes, le bilan psychologique de diagnostic de la douance se compose aussi d’une échelle de mesure (WAIS-IV) avec les indices suivants afin d’évaluer le QI :

  • L’indice de compréhension verbale : connaissances acquises, pensée conceptuelle et raisonnement verbal (Vocabulaire, Similitudes,  Information, Compréhension)
  • L’indice de raisonnement perceptif : traitement des informations visuo-spatiales, attention, intégration visuo-motrice (Puzzles Visuels, Cubes,  Matrices, Balances, Complètement d’images)
  • L’indice de mémoire de travail : mémoire de travail visuo-spatiale, mise en jeu dans tout raisonnement (Arithmétique, Mémoire des chiffres, Séquence lettres et chiffres)
  • L’indice de vitesse de traitement : rapidité et précision, mémoire visuelle à court terme, flexibilité cognitive dans la prise de décision. (Code, Symboles, Barrages)

 

Les mêmes étapes seront passées, avec une anamnèse, une passation de test et un rendu de bilan. Une proposition d’accompagnement sera aussi posée.

 

 

C’est pourquoi nous passons du temps avec ceux qui décident de passer ce test pour la passation des exercices et aussi pour comprendre le fonctionnement global et vous prendre en compte dans votre entièreté.

 

La douance, le haut potentiel, les zèbres, hypersensibles … Le nombre de termes utilisés pour décrire cette ressource représente notamment la pensée arborescente. Être haut potentiel peut s’avérer difficile : ne pas se sentir à sa place; ne pas se sentir à l’aise; trop ressentir les émotions d’autrui;  ne jamais avoir le bon rythme, soit trop lent, soit trop rapide … Un diagnostic peut faire peur. C’est potentiellement faire à nouveau face aux blessures déjà connue d’un échec ; ou découvrir l’inconnu : une normalité.

Le diagnostic d’HP ne se résume pas qu’à l’indice du QI. C’est un bilan psycho-affectif ainsi qu’une passation de test d’intelligence.

Le QI est un facteur qui rentre dans un diagnostic global sur l’entièreté du sujet.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib